Prise de parole

"Le départ", de Renée Robitaille, « Hommes de pioche » (extrait)

— Maman, pourquoi t’as une grosse valise ? m’a demandé mon fils.
— C’est parce que je m’en vais présenter un spectacle.
— Où ça ?
— Au bout du monde, Arthur. En Abitibi-Témiscamingue.
— En habit de quoi ? m’a-t-il demandé avec les sourcils pentus.
Je me suis agenouillée, il s’est blotti contre moi.
— L’Abitibi-Témiscamingue, c’est là où j’ai grandi, Arthur.

On ne raconte pas tout aux enfants.
Pour faire simple,
j’ai expliqué à mon fils que l’Abitibi,
c’est le pays des géants.

17 November 2011

Yan Hamel, spectateur au FICQ, suite et fin.

Écrire des critiques n’est pas un travail susceptible de vous ouvrir un jour les portes du Paradis. Il vaut mieux fabriquer des briques ou élever des murs. Porter sur l’œuvre d’art d’autrui un jugement ne constitue hélas pas un acte de générosité constructif pouvant donner un peu plus de bonheur aux déshérités de ce monde. Voilà la très désolante vérité (pour moi) qu’enseignait, dimanche dernier, une traditionnelle histoire de cinq frères, racontée par Judith Poirier.

01 November 2011

Yan Hamel, spectateur au FICQ

Yan Hamel, spectateur au FICQ, 2.

Il fut une époque, pas si lointaine quand on y pense bien, où la télévision prodiguait une culture millénaire à notre jeunesse. Kim Yaroshevskaya était alors, pour des myriades de petits Québécois, la Shéhérazade-Fanfreluche de mille et un inoubliables débuts de soirée en histoires merveilleuses. C’est en insérant ce souvenir fondateur

25 October 2011

RENCONTRE AVEC JANI PASCAL

Jani Pascal, votre démarche est celle d’une chercheure passionnée d’oralité qui a également à son actif une grande notoriété et l’organisation de nombreuses animations de contes populaires auprès du public montréalais.

Votre œuvre se poursuit aujourd’hui avec la publication de Contes populaires du Canada français. Quel est votre souhait concernant ce livre ? Quel public désirez-vous joindre ?

20 October 2011

MOTS DOUX POUR ENDORMIR LA NUIT Images poétiques pour un oreiller

Pour moi, la poésie destinée aux jeunes ne se résume pas à un jeu de phonétique clôturant des phrases plus ou moins rythmées. C’est hélas trop souvent le cas en littérature de jeunesse, et le résultat n’est pas à la hauteur de l’intelligence et de la sensibilité des enfants. Le résultat de cette façon de faire est désolant : on éloigne les jeunes de la poésie en appelant ainsi ce qui s’apparente bien plus

28 September 2011

Rencontre avec Jennifer Couëlle, auteure

Ton sixième album avec CD publié chez Planète rebelle paraît le 14 septembre, quels sont les atouts d’une telle collaboration qui date de 2007 ?
Une maison d’édition qui vous appuie, qui vous publie sur la durée, c’est précieux. Elle donne le feu vert au processus créateur qui, potentiellement, s’intensifie, se précise, et prend peu à peu tout son sens. Mon expérience avec Planète rebelle me permet en quelque sorte de me découvrir. C’est une relation de confiance réciproque, nourrie d’avis et

12 September 2011

Nouveauté : Paroles tous azimuts

À l’ère de l’interdisciplinaire, prendre la parole sur scène, c’est aussi savoir choisir, voire combiner différents procédés narratifs qui empruntent aussi bien à la littérature, au théâtre et au conte qu’au cinéma et à la chanson. Il n’est pas rare de voir l’artiste métisser diverses formes d’oralité au point de donner corps à une parole sortant des sentiers battus, à une narration atypique parfois inédite.

16 Aout 2011

Conter le Pays

La récente Fête nationale, qui s’est tenue sous le thème « Entrez dans la légende », m’a troublé. Jusque-là, je pensais que les observateurs du milieu qui s’inquiètent de la muséification du conte s’en faisaient pour rien. Je n’en suis plus aussi sûr…
D’un côté, j’ai été ravi que le conte fasse (enfin !) partie des festivités et que mes collègues essaiment dans les villages et les fêtes de quartier. D’un autre, j’ai dû constater à quel point, pour bien des Québécois, le conte est

05 July 2011

Oser voir les frontières

Nicolas Rochette, jeune conteur québécois de la relève, nous fait part de ses questionnements. Publié tout d'abord sous la forme d’un feuilleton sur notre page Facebook, nous vous livrons ici l'intégralité de son propos.

Perception de l'évolution actuelle du conte au Québec
Certains conteurs m’ont déjà dit que le renouveau du conte au Québec a près de 25 ans. Il a donc mon âge, mais je n’ai pas sa maturité. J’ai connu le conte au détour de 2005. Depuis, je m’intéresse au conte par une sorte de séduction qui me fait réfléchir,

29 June 2011

De la «Rencontre de Sherbrooke»

Auteur et expert en contes et légendes, Bertrand Bergeron nous livre ici en avant-première ses impressions sur l’essai : Le conte : témoin du temps, observateur du présent. Ce texte sera publié en novembre prochain, dans la revue Rabaska [éditée par la Société québécoise d’ethnologie (SQE), la revue Rabaska s’intéresse au domaine des traditions françaises en Amérique du Nord].

08 June 2011