Prise de parole

Si Champlain était conté...


Francine Legaré, vous êtes l’auteure du nouvel album Le secret du tombeau de Samuel de Champlain. D’où est venue l’inspiration de ce deuxième ouvrage mettant en scène le fondateur de Québec ?

Champlain est un personnage qui s’entoure de plusieurs mystères : ses origines, ses motivations

04 April 2012

Mot du Dr Julien

Lire avec son enfant, dans l’intimité des minutes avant le coucher, à la lumière de la table de chevet, est un réel plaisir. La lecture permet de créer un univers à part, où l’on accompagne l’enfant dans les chemins de son imaginaire.

L’échange est alors bénéfique pour les deux, puisqu’en plus de passer du temps de qualité ensemble, la lecture favorise le développement de l’enfant sur plusieurs plans, notamment ceux de l’acquisition du langage, de l’écoute et de la capacité de

26 March 2012

Marie-Francine Hébert : auteure, témoin et un peu plus que cela

Marie-Francine Hébert, vous signez chez Planète rebelle un album intitulé Minou, minou où vous nous livrez une histoire qui vous tient particulièrement à cœur…
Pouvez-vous nous raconter comment sont venues l’inspiration et l’envie d’écrire cette histoire ?

22 February 2012

« Le chant des os » – le parcours

Le nouveau spectacle de contes de Renée Robitaille, Le chant des os, sera présenté en première au Studio-Théâtre de la Place des Arts du 7 au 9 février à 20 h. Ici vous est livré le parcours et la quête de la conteuse.

Moyen-Nord québécois, pays de démesure et d’hostilité, pays de givre et de tabous. En janvier 2010, dans le tumulte de la chasse au caribou, la conteuse Renée Robitaille atterrit dans la taïga. Avec pour seule arme sa grande oreille, elle se pose sur ce vaste territoire et s’aventure

31 January 2012

Parole en apesanteur et bourdon en chaleur.

Quand le verbe lumière se fait l’Univers

Ils sont d’ailleurs, ils sont magnifiques, ils sont en apesanteur, ce sont les narrateurs atypiques ! Couchés sur l’écorce ou numérisés au laser, ces cosmonautes au verbe en expansion vous écrivent et vous parlent d’une Planète rebelle amante de l’intemporel. Les lire et les écouter en rafale est une expérience unique, une immersion inédite au cœur de l’infini, là où tapi sous la lumière se recourbe l’univers.

17 January 2012

La femme et les ours blancs (conte inuit)

Dans un pays du Grand Nord, une femme marchait toute seule dans l’immensité de la toundra. C’était l’été. Sous ses pieds, il y avait un peu de neige et un peu de terre, de mousse et de lichen. La femme avait profité d’un moment où tout le monde dormait dans son village et que son mari était parti à la chasse pour quitter l’igloo familial. Elle s’était sauvée ! Elle avait peur de la colère qui, des fois, s’emparait du cœur de son mari et le rendait méchant. Souvent alors cette colère retombait sur elle.

04 January 2012

Jocelyn Bérubé, le conteur artisan

Jocelyn Bérubé nous a confié, lors d’un entretien touchant et chaleureux, la genèse du conte La princesse en sabots que nous vous offrons en cadeau pour ce temps des Fêtes. Inspiré par le souvenir de sa grand-mère et par une rencontre marquante, le conteur artisan a créé ce conte il y a une trentaine d’années. Jocelyn a généreusement répondu à la proposition de Planète rebelle d’offrir un conte de Noël à ses lecteurs. La princesse en sabots a été mis en musique par notre collaborateur de toujours, le concepteur et musicien Étienne Loranger.

14 December 2011

"Le départ", de Renée Robitaille, « Hommes de pioche » (extrait)

— Maman, pourquoi t’as une grosse valise ? m’a demandé mon fils.
— C’est parce que je m’en vais présenter un spectacle.
— Où ça ?
— Au bout du monde, Arthur. En Abitibi-Témiscamingue.
— En habit de quoi ? m’a-t-il demandé avec les sourcils pentus.
Je me suis agenouillée, il s’est blotti contre moi.
— L’Abitibi-Témiscamingue, c’est là où j’ai grandi, Arthur.

On ne raconte pas tout aux enfants.
Pour faire simple,
j’ai expliqué à mon fils que l’Abitibi,
c’est le pays des géants.

17 November 2011

Yan Hamel, spectateur au FICQ, suite et fin.

Écrire des critiques n’est pas un travail susceptible de vous ouvrir un jour les portes du Paradis. Il vaut mieux fabriquer des briques ou élever des murs. Porter sur l’œuvre d’art d’autrui un jugement ne constitue hélas pas un acte de générosité constructif pouvant donner un peu plus de bonheur aux déshérités de ce monde. Voilà la très désolante vérité (pour moi) qu’enseignait, dimanche dernier, une traditionnelle histoire de cinq frères, racontée par Judith Poirier.

01 November 2011

Yan Hamel, spectateur au FICQ

Yan Hamel, spectateur au FICQ, 2.

Il fut une époque, pas si lointaine quand on y pense bien, où la télévision prodiguait une culture millénaire à notre jeunesse. Kim Yaroshevskaya était alors, pour des myriades de petits Québécois, la Shéhérazade-Fanfreluche de mille et un inoubliables débuts de soirée en histoires merveilleuses. C’est en insérant ce souvenir fondateur

25 October 2011