Si Champlain était conté...


Francine Legaré, vous êtes l’auteure du nouvel album Le secret du tombeau de Samuel de Champlain. D’où est venue l’inspiration de ce deuxième ouvrage mettant en scène le fondateur de Québec ?

Champlain est un personnage qui s’entoure de plusieurs mystères : ses origines, ses motivations d’explorateur, son mariage, ses filles adoptives, sa fortune personnelle. Je les ai passablement évoqués dans les autres livres que j’ai écrits sur lui, mais toujours basés sur des faits documentés, la « vraie histoire ». Cette fois, j’avais envie d’aller dans la pure fantaisie en explorant une dimension de ce personnage extraordinaire pour laquelle on n’a pas la moindre piste, soit la perte inexpliquée de sa trace après la mort. Comment est-ce possible qu’un homme qui a joué un rôle aussi important ici se soit volatilisé ? Sujet en or pour laisser courir l’imagination !

 

Comment en êtes-vous arrivée à choisir la structure narrative d’une enquête ?

C’était simplement dans l’idée de susciter une certaine curiosité, de maintenir le lecteur en haleine : après avoir constaté, une fois de plus, que personne ne sait ce qu’il est advenu du fondateur de Québec, tout le monde s’y met avec les pelles et les outils. Avec des ambitions plus ou moins honnêtes. Que va-t-il en ressortir ?

 

Les personnages sont touchants, très vivants. Leurs doutes et leurs actes laissent supposer que vous les avez rencontrés : le jeune François, tout comme Germain Couture. Pouvez-vous nous en dire plus sur eux ? Qui sont-ils ?

Au cours de mes recherches sur Champlain, j’ai beaucoup lu sur les hommes qui accompagnaient les expéditions vers le Nouveau Monde. C’est avec tout ça que j’ai ébauché le personnage de Germain Couture, jeune forgeron de 20 ans, prêt à tout quitter pour vivre l’aventure d’une nouvelle vie en terre inconnue. Pour François, je me suis directement inspirée d’enfants que je connais, dont les quatre frères d’une même famille à qui je dédie ce livre. François est un garçon tour à tour fier de détenir un grand secret et malheureux si son destin unique l’isole de ceux qu’il aime.

 

Comment sont-ils devenus les personnages principaux de votre récit ?

Cela me prenait un témoin de chacune des deux époques. Germain fait remonter à la surface les débuts de la Nouvelle-France, et François évolue dans le contexte actuel, celui-là même de nos jeunes lecteurs. Entre les deux, il y a un fil : le journal de Samuel de Champlain qui, semble-t-il, a sa vie propre, preuve que les livres peuvent être vivants.

 

Oserais-je poser la même question pour le maire, personnage clé, incarné de manière manifeste sous les traits du maire Labeaume ?

Ça, je dois dire que c’est le choix de l’illustrateur de le présenter sous des traits qui rappellent Régis Labeaume. C’est une bonne idée d’ailleurs étant donné le naturel pour le moins entreprenant de l’actuel maire de Québec. Mais plus généralement, il me semble que les maires sont souvent des gens dynamiques et porteurs de projets, en même temps qu’ils peuvent être tentés par des initiatives qui rejaillissent sur eux directement. Dans ce cas-ci, il est clair que ce maire-là ne détesterait pas du tout être celui grâce à qui l’on a enfin percé le secret du tombeau disparu…

 

Quel public souhaitez-vous atteindre ?

Cela me ferait plaisir d’intéresser les jeunes, possiblement les 8 à 10 ans. Et, idéalement, j’aimerais beaucoup qu’ils aient envie d’en savoir plus long sur Champlain, d’apprendre en quoi il a été un explorateur finalement encore plus téméraire, selon moi, que les femmes et les hommes qui vont aujourd’hui dans l’espace avec des fusées. Mais mon livre se veut aussi un petit clin d’œil à tous ceux qui, un jour ou l’autre, se sont demandé où pouvait bien se trouver ce fameux tombeau. Est-ce que le livre vient enfin résoudre le mystère ? Dans ce cas, vite, il faut le lire : c’est un scoop !

 

Quel message aimeriez-vous transmettre à vos lecteurs ?

Avis à tous : le personnage de Samuel de Champlain – le grand aventurier, l’explorateur, l’écrivain, l’illustrateur, le diplomate, le conquérant – est tellement passionnant à découvrir au fil des lectures qu’il y a véritablement un risque pour quiconque d’y passer beaucoup plus de temps et d’énergie que prévu. Je le sais, c’est ce qui m’est arrivé.

 

Quelle vie souhaitez-vous à ce nouvel album ? Une vie transatlantique ?

Longue vie, bien sûr ! Est-ce que le tombeau de Samuel de Champlain et son fascinant secret ne seront pas toujours… d’actualité ? Quant à l’autre côté de l’océan, il reste à souhaiter que la légende qui entoure Champlain dans certaines régions de la France pousse des lecteurs à chercher le fin mot sur une énigme qui dure quand même depuis 400 ans !

Propos de Francine Legaré, recueillis le 3 avril 2012.

Section: