Passeur de mots

Depuis plusieurs jours déjà, on a de la visite, Jean-Jacques Épron, un lecteur à haute voix, un passeur de mots. Il nous a régalés avec ses histoires et, dans ses formations, il a généreusement partagé avec nous sa vision du rôle complémentaire de la lecture à haute voix dans la parole vivante.

Pour lui, un lecteur à haute voix est aussi un raconteur d’histoires. « C’est un découvreur ou encore, reprenant les paroles de François Beauregard, un ouvreur de livres », dit-il. C’est un temps de partage où le lecteur devient un corps lisant pour trouver la résonance des mots et rendre une lecture vivante. Une visite qui n’était pas tout à fait un hasard, puisque j’avais rencontré Jean-Jacques Épron lors de séjours en Poitou-Charentes, en 2010 et 2011, où il dirige le Pôle culturel régional « Ressources autour des arts de la parole, du livre et de la lecture », ainsi que les « Chantiers poétiques itinérants et nomades ». Il a aussi mis en scène de nombreux spectacles de lecture à voix haute, et même de conte et de lecture, dont On n’a qu’un seul pays, celui de l’enfance qu’il a présenté à Montréal, Sherbrooke et Québec. Un heureux mélange.

Pas un hasard donc, mais une rencontre déterminante parce que, depuis quelque temps, je réfléchissais à une nouvelle collection pour Planète rebelle. Une collection d’albums jeunesse sans CD, créée pour encourager la lecture à haute voix, moment d’intimité et de partage entre l’adulte et l’enfant, entre le lecteur et son auditoire. Pourquoi une collection sans CD ? Il est vrai que cela peut surprendre au regard du mandat de Planète rebelle lié à l’oralité… Cependant, comme vous venez de le lire dans notre récent communiqué, le lien est là. Rythme des phrases, sonorité des mots et temps forts du récit sont nuancés par une mise en relief graphique de certains passages. L’écriture guide le lecteur à explorer l’oralité et l’invite à se mettre « des mots plein la bouche ».

Le premier album sera en librairie le 28 février, il s’agit de Minou, minou, de Marie-Francine Hébert qui signe un très beau récit retraçant la vie du chat Raoul. Écrit pour consoler sa fille du décès de celui qui a partagé leur vie pendant presque vingt années, Minou, minou relate l’amour d’un chat pour sa jeune maîtresse.

Je vous invite à venir rencontrer l’auteure, ainsi que l’illustratrice, Lou Beauchesne, et l’équipe de Planète rebelle, mardi prochain, le 28 février, à la librairie Port de tête, pour le lancement de l’album. Nous pourrons alors en reparler de vive voix.
 

Section: