Les nouveautés de l’automne

 

Le Vœu, d’Arleen Thibault

On invente toujours un peu ses voisins. La conteuse Arleen Thibault a imaginé des personnages à partir de la vie des locataires d’un bloc appartement,et c’est pour le plaisir de prendre toute leur démesure qu’elle a voulu mettre en mots cet univers de conte urbain merveilleux.Originaire de Québec, bien qu’encore jeune conteuse, Arleen a été qualifiée par Michel Faubert de conteuse incontournable du renouveau du conte québécois.

En librairie depuis le 23 août. Nous vous invitons à une rencontre avec la conteuse le 14 septembre, à 19:30, à la librairie Le Port de tête, sur l’avenue du Mont-Royal.

Histoires slammées, de Franck Sylvestre

On connaît Franck Sylvestre pour ses albums jeunesse, mais voilà qu’il nous offre ce livre inspiré de sa vie de jeune Noir de la banlieue parisienne, mais surtout de son expérience d’immigrant fraîchement arrivé au Québec, alors qu’il tente de refaire sa vie comme comédien et qu’il devient père de famille. Dans ce premier ouvrage pour adulte, il présente sept histoires à dire, dont certaines en vers libres. Sur le CD, Franck, qui est également musicien, a mis ses textes en musique, avec des arrangements et des compositions de Guillaume Soucy, Étienne Loranger et Caleb Rimtobaye.

En librairie le 4 octobre. Sera lancé le 6 octobre, lors d’un 5 à 7, dans le cadre du festival Le rendez-vous des Grandes Gueules, à Trois-Pistoles.

 

Petits carnets du rien-pantoute, de Marcel Sabourin

L’ouvrage présente vingt-neuf textes philosophiques, existentiels ou humoristiques, écrits par ce grand acteur, également scénariste, metteur en scène et professeur de théâtre – particulièrement reconnu pour sa verve et son éloquence, qui a marqué quatre générations de Québécois. Sur le CD, il présente seize autres textes inédits de sa voix chaude et puissante qui en donne tout le sens.

Marcel Sabourin commence sa carrière dans les années 1960. Il travaille au théâtre, mais il apparaît également au petit écran dans plusieurs feuilletons québécois. Au cinéma, Sabourin tient des rôles dans plusieurs productions marquantes, comme Deux femmes en or, La mort d’un bûcheron, J.A. Martin, photographe et Jésus de Montréal. Touche-à-tout de génie, il a également écrit les paroles de plusieurs chansons pour Robert Charlebois. Plus récemment, on a pu le voir dans les séries Les Parent, Trauma et 19-2.

Voici un extrait du livre :

J’me suis toujours demandé : est-ce que j’suis pas en train de passer à côté ?

À côté de c’que j’suis ? À côté de c’que j’devrais faire dans la vie ?

Est-ce que j’suis un acteur ? que j’me demandais vers seize ans, dix-sept ans.

Est-ce que j’suis un artiste ? (Ça, j’n’ai pas cessé de m’le demander.)

Est-ce que ce que je pense, c’que je vis, est-ce que c’est ça, vivre, penser ?

[…]

Et peut-être que ce que j’ai à faire de plus intelligent,

De plus juste (comme une note est juste),

C’est de respirer la bouche grande ouverte, les yeux grands ouverts,

Les oreilles attentives.

De respirer la joie qu’il y a

À faire partie de ce grand jeu…

En librairie le 25 octobre.

 

Deux albums jeunesse

L’or du roi Midas

Le livre entraîne les lecteurs et les auditeurs dans un univers où le vieil adage « Attention à ce que vous souhaitez ! » se confirme quand un roi cupide –  à qui le dieu Dionysos promet la réalisation du vœu de son choix – exprime le désir de voir se transformer en or tout ce qu’il touche. 

Après Le temps des fleurs, le temps des neiges, il s’agit du 2e tome de grands mythes grecs réécrits pour les jeunes par Glen Huser et illustrés par Philippe Béha, une traduction française de Robert Paquin. L’album est accompagné d’un CD de la narration du conte, avec l’ajout de dix chansons interprétées par des chanteurs lyriques professionnels et une chorale de 450 écoliers, sur des musiques de Giannis Georgantelis, interprétées par l’Orchestre symphonique Panarmonia de Montréal. Le CD qui accompagne l’album constitue un fabuleux éveil à la musique classique. Il est produit par Chroma Musika. 

L’album avec CD sera en librairie le 25 octobre.

 

Chouïa, de Marie-Francine Hébert

Ce livre rend hommage aux enfants qu’on dit « différents ». Ceux qu’on évoque par des lettres de l’alphabet et qu’on a du mal à intégrer « au groupe » à l’école, à la garderie, avec les amis… Comme dans une fable ou un conte de fées, Chouïa, ce personnage à la taille exagérément petite,tout à la découverte de lui-même et bien dans sa peau, permet aux jeunes lecteurs de s’identifier à lui de l’intérieur. Une invitation de Marie-Francine Hébert de les accueillir non pas comme une exception à la règle, mais comme une personne à part entière, et qu’on apprend à connaître et à aimer. Les illustrations sont de Mathilde Cinq-Mars, une deuxième collaboration avec l’auteure. 

L’album sera en librairie le 1er novembre, bien à temps pour Noël.

 

RAPPEL : l’album jeunesse par excellence pour la rentrée : Lili Pinson et le secret des lettres

Ce grand album cartonné écrit par une enseignante, Véronique Gagnon-Pelletier, est une allégorie de l’apprentissage de la lecture et de la richesse infinie des histoires, rendant ainsi hommage aux enseignants qui savent faire naître la magie et l’émerveillement chez les enfants. Les magnifiques illustrations sont signées Enzo.

En librairie depuis le 3 mai et sur notre site Web.

Section: