Ils ont lu, écouté et aimé… et prennent la parole !

Depuis le mois de janvier, Planète rebelle se rapproche de ses lecteurs et abonnés, des utilisateurs de son site Web et de ses « amis » des réseaux sociaux.
Deux enquêtes ont été diffusées pour mieux connaître les habitudes d’achat du public 
et pour évaluer les fonctionnalités de vente du site. Nombreux sont ceux qui offrent des réponses et des commentaires enrichissants

 permettant à la maison d’édition de mieux se positionner.

Régulièrement, des concours sont publiés en ligne. Accessibles aux « amis » Facebook, ils mettent en jeu des ouvrages de Planète rebelle ou des disques de Oui’Dire, offerts aux très méritants participants. Certains gagnants ont accepté de faire des commentaires des livres avec CD ou des CD qui sont entrés dans leur vie un jour de chance.

Voici leurs mots, témoins des liens de confiance entre l’éditeur et ses lecteurs, et aussi d’une qualité d’appréciation remarquable !

Bonne lecture !


Premier commentaire spontané offert par une lectrice
Contes populaires du Canada français, Jani Pascal, collection « Mémoires »
par Anne-Marie Gohier

« Mon coup de foudre absolu et durable : les Contes populaires du Canada français de Jani Pascal, notre bien-aimée nationale Marie Quat’Poches ! J’ai trouvé ce livre avec CD à la bibliothèque, depuis je l’écoute tout le temps et je relis les contes. En plus, la musique est joyeuse !

Magnifique raconteuse, Jani Pascal nous met du soleil plein la tête pour traverser l’hiver, et cela donne envie de renouer avec nos histoires d’antan. Merci ! »

 

Commentaires de gagnants et néanmoins lecteurs !
Contes et complaintes
par Andréanne Béland

« Un livre-CD, un livre-pont entre deux imaginaires, deux sensibilités, en chants et en contes, une rencontre entre cousins d’outre-mer, mémoire d’un spectacle unique que je suggère à tous ceux qui ont une oreille pour la poésie et un frisson pour la chanson. »


Ma tristesse sur la mer, Mike Burns, Oui’Dire éditions
par Isabelle Moffet

« Du grand Mike Burns… De l’émotion, de l’espace, du vent et les mots parfaits pour nous faire entrer dans son univers.
 Depuis cette épopée, on passe à travers une page d’histoire par l’exil, l’errance humaine, la solidarité, la rage au cœur et le courage que tous les déportés, exilés, réfugiés de ce monde doivent vivre. Un disque qui va droit au cœur… les yeux fermés, comme son conteur ! »

et

Delirium tremens, Jean-Marc Massie, collection « Paroles »
par Isabelle Moffet

« Tout comme son conteur, ce disque est une forme de "bonne aliénation" pour l’être humain. Un pur délire, un pur délice pour oreilles adultes et pour gens ouverts à la folie ! Certains passages marquent l’imaginaire et laissent des traces comme une consommation abusive de barbituriques ! … Bref, une belle page de l’univers fabuleux de ce fou des mots des temps modernes.
En conclusion, disons que j’ai bien aimé les deux disques : deux univers TRÈS différents… deux hommes TRÈS différents.
 Merci d’exister, Planète rebelle. »


Narrateurs atypiques pour un siècle hystérique
,
collectif sous la direction de Jean-Marc Massie

par Marc-André Fortin

« Voici une collection de grandes paroles… Des petites histoires du grandiose… Où les plus belles princesses peuvent marier les plus laids crapauds… Du train-train quotidien en poésie… Le légendaire à tout-bout-de-page…

Des livres de contes à écouter les oreilles granges ouvertes… Comme des portes !

Les Éditions Planète rebelle… Des voix lactées sur CD…

parce que parfois… mille mots valent mieux qu’une image !»

 

Mots doux pour endormir la nuit, Jacques Pasquet et Marion Arbona,
collection « Petits poèmes pour rêver le jour », dès 3 ans

par Cassandre Choquette Sauvageau

« Ces petits poèmes m’ont charmée. Destinés aux enfants, ils m’ont conquise comme adulte par leur aspect universel. Portée par un souffle naïf sans être simpliste, la plume de Jacques Pasquet parvient à se saisir des aspects les plus glauques de la nuit, les pare de leurs plus beaux habits et les restitue au lecteur dans de petits poèmes. Les illustrations de Marion Arbona semblent, tout comme l’écriture de Pasquet, mêler naïveté et candeur, abstrait et concret. Laissez-vous bercer vers une douce torpeur par Mots doux pour endormir la nuit, lu par un Jacques Pasquet apaisant… »

 

Collection « Petits poèmes pour rêver le jour », à partir de 3 – 4 ans
par Véronique Pépin

« Ma petite fille de 3 ans et moi avons eu le bonheur de recevoir trois ouvrages de la collection « Petits poèmes pour rêver le jour » (Un chat sous les draps, C’est bleu c’est vert et Ballons au ciel, de Jennifer Couëlle, Stéphanie Béliveau et Renée Robitaille). Ces albums accompagnés de CD sont d’une belle qualité, tant en ce qui concerne les illustrations que les textes, qui sont mignons et adaptés pour les enfants. J’ai personnellement beaucoup apprécié le fait que les auteurs et les artistes aient osé jouer la carte de l’originalité, en s’éloignant des univers habituellement offerts aux petits enfants.
»

 

Pierre traqué par le trac, Mathieu Boutin, Paule Trudel Bellemare et Denise Trudel, collection « Conter fleurette », à partir de 8 ans
par Geneviève Falaise

« J’ai écouté avec attention Pierre traqué par le trac, un conte musical. Il s’agit d’une histoire très touchante sur la réalité d’un garçon, Pierre, qui éprouve le trac de jouer du piano en public, et sur sa relation avec sa grand-tante Juliette, ancienne pianiste. Celle-ci perd la mémoire des événements rapprochés et se perd dans ses souvenirs en raison de sa maladie : l’Alzheimer.

Les informations sur cette maladie sont présentées habilement au lecteur/auditeur par l’entremise de Pierre lorsqu’il fait des recherches sur Google. Cependant, ce n’est pas le tragique de la maladie qui est mis de l’avant. D’ailleurs, les adultes dans le récit sont beaucoup plus affectés par l’état de Juliette que le garçon, qui n’insiste pas auprès de sa tante pour qu’elle se rappelle leurs souvenirs communs, mais plutôt accepte de vivre le moment présent en sa compagnie. Il agit de façon responsable sans être contrôlant et fait preuve de délicatesse à l’endroit de sa tante. On ressent surtout son respect et sa tendresse à l’égard de Juliette.

Et la musique apporte beaucoup de réconfort, autant pour les personnages, que pour l’auditeur qui se laisse bercer, entraîné par les pièces de Debussy. J’ai été charmée par cette approche, la façon dont on me faisait connaître ce compositeur, et ravie de voir qu’en bonus, sur le CD, on m’offrait les pièces intégrales du Children’s Corner, de Debussy.

Bravo aux interprètes, surtout à Françoise Graton qui prête sa voix au personnage de Juliette ! »

Section: