Gros Paul : Gargantua nouveau genre

Sortez dans un lieu public et regardez autour de vous. Fort probablement, vous verrez plusieurs personnes le nez rivé sur leur téléphone de dernière technologie, d’autres auront en main des sacs de différents grands magasins, et des enfants, la bouche serrée et les yeux menaçants, crieront à leurs parents : JE VEUX ! JE VEUX ! C’est cette société et son endémique problème de surconsommation que dépeint le conte moderne Gros Paul. Ce texte est un excellent exemple de ce besoin terrible de vouloir, de consommer et de posséder encore et toujours plus.

Le texte est accompagné des dessins appétissants de Célina Guiné qui donnent une douce saveur au conte. Les traits complexes et beaux des images, tout en courbes, soulignent les émotions des personnages face à un être tel que Paul. Ils aident à mettre en images un conte et un personnage plus gros que nature.

Gros Paul est parfait pour rappeler, aux petits et aux grands, qu’il n’est pas nécessaire de tant consommer et que nous devons faire attention à notre planète. Ce message important, apporté avec l’humour mordant de l’auteure et dramaturge Anne-Marie Olivier et mis en images par les dessins exquis de Célina Guiné, est facile à digérer et sans fort arrière-goût moralisateur.

De plus, le cahier d’activités à la fin du livre permet une meilleure compréhension du récit. De l’exploration du processus artistique qui mena au livre, en passant par la définition des types de contes, jusqu’au champ lexical utilisé pour décrire le personnage, ce cahier facilite l’acquisition des notions essentielles à une lecture approfondie. Avec son questionnaire, il devient parfait pour les classes d’école ou les parents qui aiment joindre l’éducatif et le documentaire au plaisir de lire !


Carole-Ann Perron,

stagiaire

Section: