Vincent, François

François Vincent raconte des histoires à voix nue ou en jouant de la guitare, principalement des adaptations de contes traditionnels.

« ...Il y a des milliards d’histoires qui courent dans la tête des hommes et passent de bouches à oreilles, et il arrive parfois que ma relation avec un de ces contes favorise sa mise en bouche... c’est comme ça que se crée mon répertoire... On l’a déjà dit cent fois, la force des contes tient à leur simplicité. C’est aussi cette simplicité qui leur permet de servir de support à toutes sortes de formes artistiques. La forme du conteur en est une parmi d’autres. Probablement la plus modeste. Donc la plus difficile. Comment convaincre avec si peu d’arguments  ?... J’écris des textes simples qui essaient d’être imagés autant que sonores. Je travaille la voix, l’écriture, l’improvisation, la musique. Je travaille l’attention, la disponibilité, la capacité à porter une histoire. Tel est mon travail de conteur. Son ambition est de trouver la vibration juste qui fait résonner un conte comme un coup de gong entre deux montagnes... rien que ça ! ... »

Musicien de formation, conteur par vocation, François Vincent raconte amoureusement des contes sans frontières. Formé auprés d’Henri Gougaud, Bruno De La Salle, Didier Kowarsky, Pépito Matéo, il s’est forgé au fil des ans un style tout à fait original. Utilisant un langage simple et précis, il joue de la parole du grave au tordu, du velouté à l’écorché, dans une danse du sens et des sons.