Matéo, Pépito

Pépito Matéo a été conçu vers la fin de l’automne puisqu’il naît en plein coeur de l’été, en des temps anciens où les trains faisaient encore
« Hou-Hou ». Il voit le jour entre chien et loup dans une ville de champagne pouilleuse qui confectionne des slips à tour de bras, où quelques bonnes fées lui prodiguent «certaines» qualités potentielles. Pourtant, préférant les mots aux maths et les voyages aux études, il évitera de trop user ses fonds de culotte aux bancs de la société des bons élèves et cherchera sans le trouver, son bonheur au hasard des petits boulots avant d’échouer par hasard aux portes du théâtre. Un théâtre de militant, d’homme engagé et debout, un théâtre qu’il embrassera à corps perdu pour dire le monde, ses joies et ses détresses. Puis enfin… il sera conteur. En vérité, il sera l’un des fer de lance d’un vaste mouvement de renouveau qui s’attache à réconcilier la tradition et la modernité, les mythes et le réel. A travers ses différents spectacles, Pépito Matéo aura à coeur de ré-inventer sans cesse les formes de récit contemporain, fleurtant avec le stand-up, s’amusant de ses jeux avec les mots, gloussant de se voir si théâtral et si libre à la fois. Sa langue acérée, oscillant entre humour et poésie, touche au coeur. Au dire de certains, il fait partie de ces artistes « indispensables » capable de dire la folie du monde tout en gardant cette légèreté salvatrice, cette jubilation de la parole vagabonde qui nourrit et qui fait sens. Pépito Matéo est avant tout un détourneur de mots, un joyeux fou, bavard et allumé, qui trace son propre chemin dans la forêt de l’imaginaire contemporain.