Doyon, Denis-F.

Autodidacte de formation, Denis-F. Doyon s’inspire de Miller, Proust, Ducharme, Tremblay, Rimbaud, Leclerc... et il flirte autant avec la psychologie et la philosophie que la poésie. Parfois par choix, le plus souvent par nécessité, Denis-F. Doyon multiplie les expériences de vie et les perspectives qui en découlent en pratiquant des métiers aussi divers que reboiseur, recherchiste, concierge, assistant-chercheur, commis de bureau, rédacteur technique, technicien en informatique, matelot, etc. Son roman Sale temps pour être jeune ! est paru aux éditions Planète rebelle.