Delbo Charlotte

(Vigneux-sur-Seine, 1913 - Paris, 1985). Elle adhère à la Jeunesse communiste en 1932 et rencontre Georges Dudach en 1934, qu’elle épouse. Assistante de Louis Jouvet, de 1938 à 1941, jusqu’au départ du comédien, en mai 1941, pour une tournée en Amérique latine. Avec son mari, elle entre dans la Résistance en 1941 et fait partie du « groupe Politzer », responsable de la publication des Lettres françaises dont Jacques Decour était rédacteur en chef. Ils sont arrêtés le 2 mars 1942 et Georges Dudach sera fusillé au Mont Valérien, le 23 mai 1942, à l’âge de 28 ans. D’abord incarcérée à la Santé, à Paris, elle est transférée à Romainville, le 24 août 1942, avant d’être déportée à Auschwitz. Libérée par la Croix-Rouge le 23 avril 1945, elle est rapatriée en France en passant par la Suède. Après la guerre, Charlotte Delbo travaille pour l’O.N.U. puis, à partir de 1960, au C.N.R.S., devenant la collaboratrice du philosophe Henri Lefebvre.